Masque à usage unique vs masque réutilisable

 

 

Avec le rebond des contaminations à la Covid, l’obligation de porter le masque en milieu clos s’impose de plus en plus.

Cela induit une plus grande consommation de masques.

Concernant les masques jetables, en plus du budget qu’il faut y consacrer chaque mois, ils n’ont que peu d’intérêt car leur fabrication ne mobilise pas plus d’emploi dans la zone Europe.  En revanche, les masques tissus eux en demandent. Ils ont permis de nombreuses embauches et permis de sauver certaines entreprises qui se sont reconverties. Le rapport prix d’achat / nombre d’utilisation est très abordable et permet des fantaisies vestimentaires car puisque nous allons le porter de plus en plus, autant qu’il soit joli.

Sur un plan écologique, là aussi le masque jetable pose des problèmes, même s’il existe quelques sociétés qui les récupèrent et les transforment en visière de protection par exemple. En effet, on retrouve bon nombre de ces masques un peu partout dans nos rues, dans les espaces verts, lors de balades en forêt ce qui est dramatique pour plusieurs raisons. La première est sanitaire avec un risque de transmission de ce virus à qui touchera le masque pour le ramasser et le jeter. La seconde est environnementale car ces masques mettent un temps infini pour se biodégrader. Enfin, c’est une pollution visuelle des plus regrettable et désagréable.

A contrario, le masque en tissu se recycle selon le schéma classique du circuit textile.

Soyez tendance portez des masques réutilisables.

L’économie et la nature vous en remercient.

#zerodechet#myflore #epco #penworldwide #learningbydoing

«L’avantage d’un événement est qu’il vit avant, pendant, et après le jour J.»

– Ilithyia